Le Studio 13 a projeté le premier film  écrit et réalisé par Roberto Sironi “FILM DI NOTTE” pendant le Festival International du Film de Cannes 2008, le Samedi 17 mai  dans la salle de cinéma le Studio bis à 16h et 19h dans le cadre de “Cannes Cinéphiles”.


La salle de cinéma de la MJC Picaud/ Studio 13 accueille toute l’année une programmation Art et Essai ainsi que de nombreux évènements cinéma, dont la programmation des sélections parallèles par “Cannes Cinéphiles”, à l’occasion du Festival International du Film Cannes.

*


Le Dauphiné libéré – Dimanche

Dimanche 1 er juin 2008


Nous saluerons cette semaine le retour de Roberto Sironi au Rocking-Chair. Pas le gentleman chanteur-guitariste-peintre que nous connaissons, mais le réalisateur d’un film italien tourné entre Milan et l’agglomération chambérienne, avec la participation d’une cinquantaine de figurants locaux. Un film tout auréolé de sa participation et projection à “Cannes Cinéphiles 2008” (le côté MJC du Festival de Cannes) et qui  a donc fait une première publique dans notre région au Roching-Chair cette semaine. Une gentille comédie à l’italienne : des acteurs décident de venir tenter leur chance en France où ils doivent rencontrer un mystérieux personnage…Aidés par une italo-française et quelques péripéties après, ils rencontrent enfin un luciférien personnage du show-business…Clap de fin et applaudissements!... J.M.



*



La strada - n°92 - du 19 mai au 1er juin 2008

Sironi expose

Le chanteur guitariste poète italien Roberto Sironi qui vient de se produire à la Mjc Picaud réinvestit ces lieux pour nous présenter deux autres de ses talents : peinture et réalisation. En effet, Roberto peint et s’inspire notamment du cinéma, italien ou pas, dans un style abstracto-impressionniste du plus bel effet.

Il présente également son “Film di Notte”, comédie policière à l’humour décapant, de quoi se régaler pour un petit “off” des mondanités cannoises. GILBERT D’ALTO.

Presse

      Cinéma

“Film di Notte” est le premier film d’un personnage vraiment singulier, Roberto Sironi: musicien, ariste-peintre, homme de spectacle et, depuis peu, réalisateur. Son début est “un hommage pas tant au cinéma qu’à l’idée de faire du cinéma” comme il l’écrit lui-même sur le Myspace dédié au film.


Quatre italien, un peu acteurs, un peu “paumés”, se rendent en France pour tenter le sort. Ils doivent rencontrer un mystérieux personnage qui pourrait changer leurs vies. Avec l’aide d’une italo-française, après de nombreuses péripéties, ils réussissent à connaître un “louche” individu qui paraît en savoir long sur le diable: Volodia, luciférien patron du show-business.


Réalisé en seulement huit jours et projeté à Cannes deux fois, comme évènement parallèle de la section “Cannes Cinéphiles”, “Film di Notte” est une sorte de comédie noire parsemée de quelques éléments “horror” qui prend sa force dans le ton désinvolte et  “débraillé” des quatre protagonistes.

Interprété avec passion (très bons, les acteurs) et écrit avec vivacité, ces quatre “messieurs” au centre de des évènements outre-passent l’écran et semblent doués d’une vie propre. La réalisation, elle aussi,  dans son caractère essentiel et dans la recherche de fluidité (peu de coupures et beaucoup de mouvements de caméra) résulte intéressante et fonctionnelle.

Si le réalisateur voulait nous rendre curieux, il a réussi. (Daniele “Danno” Silipo)



*

“Ils disent que pour faire un film, il faut beaucoup d’argent…”_ déclare Sironi  dans le film…_”c’est faux!.. Pour faire un film, il faut seulement aller en Enfer et y rester un peu!..Les meilleurs arrivent tous de là…”


“Film di Notte” a été présenté comme évènement parallèle dans le cadre de “Cannes Cinéphiles” pendant le “Festival de Cannes 2008”.


  Ce soir, est intervenu Enrico Terrone en qualité d’animateur du débat: “Le cinéma qui ne se voit pas” dédié au cinéma “low-budget” qui ne suit pas les canaux “réguliers” de distribution.





*

LA SESIA - 27 mars 2009


Pour faire du cinéma, l’idée suffit.

Le réalisateur revient aux “Officine Sonore” avec “Film di Notte”


Roberto Sironi, protagoniste la semaine dernière, en tant que chanteur/auteur et peintre, revient  aux “Officine Sonore” pour  nous proposer son premier film “Film di Notte”.

Le film est un hommage plus à l’idée de faire du cinéma qu’au cinéma lui-même. Tourné en seulement huit jours entre l’Italie et la France, il a été réalisé avec très peu de moyens et un budget réduit à l’extrême. Seulement les dépenses pour l’hébergement, la nourriture et les frais de voyages de toute cette “improbale” troupe de cinéma.  Dans cette dernière, on trouve Evelina Primo, Tony Rucco, Gianni Lammana , Daniele Lucca e…Roberto Sironi.

L'artiste

et le  Cinéma

  home page           sommaire              musique            peinture         littérature          cinéma             théâtre                liens            blog            contacts            télécharger .pdf