Deux mots

       du réalisateur

J’ai toujours été un grand passionné de cinéma, donc dès que l’occasion s’est présentée , je n’ai eu aucun doute et j’ai décidé de faire un film que j’ai intitulé “Film di notte”! Le film est plus un hommage à l’idée de faire du cinéma qu’au cinéma lui-même…Tourné en seulement huit jours entre l’Italie (Milan) et la France (Savoie) il a été  réalisé avec très peu de moyens  et avec un budget que définir ridicule offenserait la fantaisie: seulement les frais d’hébergement et de voyage pour toute mon improbable troupe de cinéma! L’idée de faire ce film a été une authentique folie passionnelle et visionnaire…un rêve qui pouvait se réaliser d’une seule manière : en se réveillant!


Il est possibile de faire beaucoup de choses par inconscience, par exemple, (et surtout dans mon cas) un film! Ce serait maintenant trop long à expliquer, mais croyez-moi, tout est né d’un bluff que j’ai fait sympathiquement et sans aucune malice, avec un français qui travaille dans le monde du cinéma et auquel j’ai proposé un film (le mien), que j’avais à peine terminé!?

La réponse non seulement a été positive mais elle a été accompagnée de la proposition de  faire participer ce dernier à un festival de cinéma en tant que “premier film”! Le seul petit problème de toute cette histoire  était qu’il n’y avait aucun film ! J’avais seulement deux mois devant moi pour chercher à ne pas perdre  cette occasione et surtout la face!

Le bluff

Le prologue

Et c’est là que commence le jeu …et comme dans chaque jeu,  les possibilités de gagner ou de perdre courent toutes sur le même fil. J’ai cherché par tous les moyens de trouver un peu d’argent  pour tourner ce film, mais comme cela était prévisible, je n’y suis pas arrivé: quand on pari de cette manière, les possibilités de gagner sont pratiquement inexistantes!

Mais j’ai trouvé une chose, et je crois  que c’est la plus importante…j’ai trouvé la disponibilité et l’envie  de faire chez toutes les personnes qui se sont mises en jeu. Sans rien prétendre, elles  ont participé au film, et, chacune à sa façon en a permis la réalisation! Tout ceci a été fondamental…formidable!

Le jeu (de hasard) 

Là ou il y a un jeu, particulièrement de hasard, il y a toujours des joueurs prêts à prendre toutes sortes de risques avec le plus désarmant naturel! C’est surtout grâce à leur talent, parfois téméraire, parfois funambulesque que ce projet s’est transformé en un film! D’abord Elizabeth Boudjema…qui a rendu possible tout ce qui semblait impossible!...Ensuite les acteurs (rôles principaux)….: Evelina Primo, Tony Rucco, Daniele Lucca e Gianni Lamanna qui, avec Nello Cioffi, l’assistant-réalisateur et les techniciens Andrea Cuscuna et Fabrizio Porcellati ont su former une équipe formidable et de grand niveau!

La collaboration avec Fidia Film qui a soutenu le projet  dans quelques phases de la post-production a elle aussi été déterminante. Et n’oublions pas  toutes les personnes qui ont participé  à cette aventure cinématographique…Surtout celles qui , dans le film, sont citées comme “i protagonisti per caso” (“les acteurs par hasard”) qui, n’ayant pourtant jamais été devant lìobjectif d’une caméra ont compris exactement l’objectif du film. Elles l’ont, d’une certaine façon, rendu noble avec leur passion et leur disponibilité

Les joueurs

“Film di Notte” est mon premier film, et en ce qui me concerne, je le considère un petit miracle vues les possibilités et les moyens à ma disposition  pour le réaliser! Certes, tout est discutible et du point de vue du goût , chacun d’entre nous  aura sont propre jugement sur ce film, mais une chose est ceratine: un film existe à une seule condition…et il faut le faire!
Pour terminer, comme il est d’usage de le faire  à ces occasions, je voudrais exprimer  ma gratitude à la France pour toutes les chances qu’elle m’a donné (et pas seulement en ce qui concerne le cinéma) et qui  à chaque fois m’accorde  sa confiance. Je voudrais remercier les acteurs, les techniciens  et tous ces français qui nous ont aidé pendant le tournage du film! Chapeau!
Enfin, je voudrais particulièrement remercier  tous ceux qui avec gentillesse, sarcasme, suffisance ou seulement par inattention n’ont pas cru à ce projet, selon eux irréalisable. C’est justement grâce à eux que j’ai réussi à trouver la force, la constance, la certitude et donc la conviction que ce projet avait toutes les caractéristiques d’un rêve…je voulais seulement faire un film!
Roberto Sironi

L’épilogue

L'artiste

et le Cinéma

  home page           sommaire              musique            peinture         littérature          cinéma             théâtre                liens            blog            contacts            télécharger .pdf